Messe pour le Saint Nom de Marie à La Cordeille

Mot d’entrée par la Cheffe d’établissement Christel LOUIS

« Bienvenue à tous,
Je suis particulièrement heureuse de vous accueillir ce matin dans cette chapelle improvisée de l’Externat Saint Joseph. Nous aurions dû nous retrouver dans notre chapelle à ciel ouvert que tous ceux qui cheminent avec nous aux côtés de leurs enfants, leurs petits enfants ou leurs élèves, connaissent : notre théâtre de verdure qui accueille tous les ans de nombreuses célébrations. La météo de ce début d’automne en a décidé autrement et nous voici dans un lieu que vous connaissez aussi, parfois sur des temps de réunion ou même de spectacle. Cette chapelle a cependant accueilli également bon nombre de célébrations comme celles de la Saint Joseph et celle des 50 ans de l’implantation de l’Externat Saint Joseph sur le lieu-dit La Cordeille.


Il y a un an, nous étions rassemblés à l’Institution Sainte Marie à La Seyne sur Mer, le tout premier établissement Mariste du bassin Toulonnais, à l’occasion de la fête du Saint Nom de Marie, pour célébrer 175 ans de présence Mariste à Toulon, de magnifiques souvenirs qui restent gravés dans nos mémoires.

C’est à nouveau dans la commémoration des Maristes en mission que nous vous accueillons aujourd’hui. Le thème de l’Association Maristes en Education cette année, nous invite à nous engager d’un souffle renouvelé, ce même souffle qui en décembre 1836 a permis aux premiers Maristes missionnaires de prendre le large vers les îles océaniennes pour partager les convictions de la société de Marie en se mettant au service des populations. Ces missions, vous pourrez les découvrir ou les redécouvrir tout à l’heure, au travers d’une exposition de grande qualité, fruit du travail conjoint de Martine Putzka et Lionel Roos Jourdan, à la cafétéria des lycéens.

Ces missions sont toujours les nôtres aujourd’hui, sur des terres moins lointaines, sans nécessairement prendre la mer, mais auprès de jeunes et d’adultes en quête de sens.

J’emprunterai ces quelques phrases au Père François Drouilly :
« Les Maristes ne parlent pas de Marie. Ils ne l’honorent pas de façon spéciale. Ils empruntent son chemin, celui du disciple, et mettent toute leur vie sous le signe de la confiance. S’ils vont – encore – au bout du monde comme les premiers qui atteignirent l’Océanie en 1836, ils souhaitent aussi – restant sur place – porter l’Evangile dans des pays largement inconnus, ceux de l’exclusion, de la marginalité, de l’incroyance, de la solitude ou de la banalité quotidienne. » 

J’en profite pour remercier toute l’équipe pastorale et technique qui a œuvré ces dernières semaines pour la préparation de cette matinée.

Merci d’être présents à nos côtés, bonne célébration du Saint Nom de Marie à tous. »

Christel LOUIS,
Cheffe d’établissement coordinatrice
de l’Externat Saint Joseph – La Cordeille, Ollioules

Plantation et bénédiction d’un figuier

Des élèves du collège ont planté un figuier sur les restanques arborées de l’établissement. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un projet mariste visant à créer une grande chaine de plantation d’arbres fruitiers régionaux et créer du lien au sein du réseau mariste. Le but de la démarche est que chaque établissement plante sur son terrain un arbre local et crée ainsi un maillon de la chaîne. L’Externat Saint Joseph est le premier à lancer l’action, le second pourrait être l’établissement mariste d’Atlanta et nous espérons que les autres établissements du réseau suivront.

Le figuier a été béni par le Père Louis NIYONGABO en présence de l’équipe de direction, de la pastorale, de Mme HATTRY, responsable des projets de développement durable et membre de Maristes en Education et des élèves ayant participé au projet.

Des apprentis à l’Externat Saint Joseph

Une nouvelle expérience pédagogique est en cours à l’Externat Saint Joseph La Cordeille. Seul établissement du réseau Mariste à proposer des filières professionnelles de la 3ème Prépa Métiers au bac pro, deux poursuites d’études en BTS sont désormais possibles. Grâce à la mobilisation des instances nationales, pour l’intégration d’un public majoritairement issu de bac pro en BTS, l’établissement a ouvert en septembre 2018 une première filière de BTS dans le champ des Systèmes Numériques. Puis, à l’initiative de M. MEAZZA, Directeur Délégué aux Formations Professionnelles et Technologiques, dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, l’Externat Saint Joseph ouvre au 1er septembre 2019 son propre CFA avec une seconde filière de BTS en Maintenance des Véhicules. L’existence de ce Centre de Formation pour Apprentis permet alors à chaque élève qui en fait la demande, sous réserve d’une capacité à s’investir suffisante, d’effectuer une partie de sa formation en apprentissage quelle que soit la filière, à condition de trouver un employeur.

L’apprentissage implique une double gestion :

– Tisser un lien étroit avec l’entreprise pour accompagner le jeune apprenti dans la construction de son savoir en lien avec les besoins de l’entreprise et le référentiel scolaire de formation qui l’amènera à passer son diplôme (Bac Pro, BTS)

– Gérer la formation dans l’établissement d’un public salarié présent uniquement la moitié du temps.

Deux publics d’apprentis se côtoient donc actuellement à l’Externat Saint Joseph :

Les apprentis dans une filière en apprentissage :

Pour le BTS Maintenance des Véhicules intégralement en apprentissage, la tâche se révèle identique pour chaque apprenti et chaque formateur, car l’ensemble de la promotion est présente ou absente en même temps. Il va s’agir simplement de condenser les apprentissages dans les matières d’enseignement général en étant plus synthétique pour un apprentissage encore plus efficace. La partie professionnelle se traite conjointement en entreprise et en centre de formation. Les étudiants ont un emploi du temps de 35h en entreprise comme à l’école. Cette filière accueille actuellement une douzaine d’apprentis par année de BTS.

Les apprentis en mixité de public :

Ces apprentis sont intégrés dans des classes où la quasi-totalité des étudiants ou élèves sont sous statut scolaire. Dans ce cas précis, toute l’organisation pédagogique doit être modifiée pour permettre aux étudiants d’avancer au même rythme que leurs camarades avec une présence moindre. Si la première technique testée a été de faire rattraper les étudiants dès leur retour à l’école, très rapidement les enseignants se sont tournés vers l’anticipation, plutôt dans la préparation des chapitres à venir afin de ne pas mettre les étudiants et élèves en situation de stress de retard permanent. De la même façon, les emplois du temps des classes atteignant rarement 35h, les apprentis sont présents quelques heures supplémentaires dans leur semaine en centre de formation pour effectuer ce travail d’anticipation sur leurs camarades. Six apprentis ont intégré ce système : 2 étudiants en BTS Systèmes Numériques 2ème année, 2 étudiants en BTS Systèmes Numériques 1ère année, 1 élève en terminale professionnelle Maintenance des Equipements Industriels, 1 élève en première professionnelle Maintenance des Véhicules.

Les concepts clés de l’accueil de ce nouveau public sont l’anticipation, la solidarité, la maturité, la persévérance, l’accompagnement, la communication, l’intégration.

Elèves en BTS SN à l'ESJ - La Cordeille

Christel LOUIS, Directrice du Lycée Professionnel de l’ESJ – La Cordeille