Initiation au projet-charisme des pères maristes et aux valeurs éducatives à partir de l’esprit du fondateur

Témoignages de cette formation qui a eu lieu à Ste Marie Lyon en septembre 2022

« Une formation comprenant des moments de recueil, de partage, d’éclairage sur l’ancrage spirituel et juridique de la tutelle, de ressourcement et de convivialité dans la simplicité et la bonne humeur. Une bonne humeur intense au point qu’une passagère a fui notre enthousiasme au fond du wagon lors de notre trajet de retour et que le contrôleur du TGV est intervenu pour modérer 🙂  » Stéphane

« Regard d’amourMarie comme guide ;
“Espérer de l’autre” :  ne pas entretenir d’idée préconçue sur l’autre mais toujours souhaiter que le meilleur arrive :  avec l’élève que j’accompagne dans ses apprentissages, avec les parents qui sont les premiers éducateurs et avec l’équipe avec qui je travaille ;
Faire grandir… Veiller sur et non pas surveiller… Bienveillance… Solidarité ;
Eduquer c’est participer à la Création ;
“Eduquer” : on s’efforce de conduire l’autre hors de soi alors que “séduire” c’est conduire à soi…deux postures opposées : le temps de l’éducation de l’enfant est long et ingrat pour l’enseignant qui ne va peut-être pas avoir les fruits de ses efforts au moment où il en est le responsable !
L’excellence c’est le meilleur de soi auquel on aboutit par un travail normal ;
Savoir prendre le temps, être patient ;
Humour, modernité et spiritualité. »

« Formation riche en partages, transmission, accueil et bonne humeur à l’image de Marie mettant au cœur de nos préoccupations l’élève et sa formation intellectuelle humaine et spirituelle. Menée par des hommes et des femmes engagées et passionnées. Joyeux moment avec des collègues motivés eux aussi par un désir de partage et de transmission : merci à Laura, Stéphane, Merlin, Joe, Béatrice, Delphine et Isabelle »

Je croîs, j’y crois

Compte-rendu de La Neylière 2022

« Celui qui s’élève ne s’arrête jamais d’aller de commencements en commencements »
Grégoire de NYSSE

Tel était le thème de la session 2022 de La Neylière en mars dernier. Pour certains, c’était une première expérience réussie, pour d’autres une deuxième session, mais pour chacun, y compris pour les habitués cette rencontre était pleine d’enthousiasme, de joie et de partage. Merci au Père FEDERSPIEL et à Emmanuel TILMONT pour la qualité de leurs interventions dont les contenus pouvaient rejoindre chacun en fonction de son parcours. Merci également aux Petits Chanteurs de Lyon pour leur concert qui a été apprécié de tous.
Une bouffée d’oxygène après ces deux années sans rencontre.

Télécharger le compte-rendu de la session (PDF)

Plantation et bénédiction d’un figuier

Des élèves du collège ont planté un figuier sur les restanques arborées de l’établissement. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un projet mariste visant à créer une grande chaine de plantation d’arbres fruitiers régionaux et créer du lien au sein du réseau mariste. Le but de la démarche est que chaque établissement plante sur son terrain un arbre local et crée ainsi un maillon de la chaîne. L’Externat Saint Joseph est le premier à lancer l’action, le second pourrait être l’établissement mariste d’Atlanta et nous espérons que les autres établissements du réseau suivront.

Le figuier a été béni par le Père Louis NIYONGABO en présence de l’équipe de direction, de la pastorale, de Mme HATTRY, responsable des projets de développement durable et membre de Maristes en Education et des élèves ayant participé au projet.

Toujours dans nos cœurs…

Anne le Blanc est décédée la semaine dernière, elle a été A.P.S à l’Institution Sainte Marie de La Seyne sur Mer puis modératrice de « Maristes en Education ».

Béatrice Van Huffel a lu lors de ses obsèques un extrait d’un texte sur la foi et l’esprit mariste qui ne peut que résonner dans cœurs :

Anne le Blanc
1948-2022

« Si l’Église a de nouveau un sens pour moi, c’est parce que j’y ai rencontré des visages d’humanité qui voulaient dire autre chose qu’une difficulté partagée, un soulagement immédiat, un repas sympathique, un humour regonflant, une joie ou même un bonheur momentanés.
Retrouvant ce climat familier déjà, de simplicité, d’écoute attentive, d’à priori positif sur chacun, d’humour et de patience, de messes sans excès mais bien préparées, et surtout de paroles ancrées dans ce qui se vit, j’ai aimé travailler avec eux et très vite souhaité approfondir ces valeurs maristes qui me devenaient essentielles.
Je peux maintenant dire que ce visage de l’Église, donné par les Maristes, m’a fait accéder à l’Église universelle, visage heureux et plein d’avenir puisqu’il éveille chacun à ses capacités personnelles, lui faisant vivre une expérience de la révélation, expérience quotidienne qui fait aller là où de soi-même on n’irait pas forcément ». 

Anne le Blanc, mai 2008

Anne le Blanc lors de la session 2013 de La Neylière

Le sketchnote : un outil pour ré-enchanter les façons d’apprendre

Une attitude mariste nous invite à « Former la personne ». Certains ne jurent que par le tout numérique, mais… un papier, un crayon, une main et un cerveau peuvent avoir de précieuses vertus. Antoine de la Garanderie, pédagogue et théoricien de la « Gestion mentale » a souligné l’importance du geste d’attention dans l’acte d’apprendre. Plus le corps est dans l’action, plus l’attention et la concentration sont au rendez-vous. Par ailleurs, utiliser le geste permet de créer un ancrage positif pour mieux retenir, solliciter la mémoire kinesthésique (du mouvement).

Dans la grande famille de la pensée visuelle on trouve, entre-autre : la carte mentale, l’infographie et le sketchnote auxquels nous formons nos élèves, au sein de notre ensemble scolaire. Partons à la découverte du sketchnote pour étoffer la boîte à outils méthodo de nos élèves, libérer la créativité mais aussi…  remettre le geste dans l’action !

Qu’est-ce qu’un sketchnote ?

Le terme est une combinaison de deux termes anglais : note qui signifie « prise de notes » et sketch dans le sens : « esquisser, dessiner ».  C’est donc une méthode de prise de notes créative, mêlant l’écrit et le dessin sur une seule page. Elle vise à transformer les mots et idées en images. C’est nouveau ? Pensons aux carnets de Léonard de Vinci ou aux planches de Jacques Prévert pour la préparation du film « Les enfants du paradis ».

Pour réaliser un sketchnote, il y a naturellement des ingrédients indispensables : le lettrage, la structure, les bannières… que nous esquissons au tableau tout en les présentant aux jeunes.

Sketchnotes réalisés par des élèves de 3e lors d’une séance de 2h de français. L’objectif était de faire une synthèse des notions importantes de la leçon, en amont de l’évaluation.

Une posture, un état d’esprit

Pour guider les élèves, on pourra régulièrement rappeler que dans le sketchnote :

  • Il est très important de se faire plaisir,
  • Mais aussi de ralentir pour dessiner lentement, avec application et en réfléchissant bien à ce que l’on est en train de faire
  • Nous centrer sur l’essentiel (à extraire de la leçon par exemple)
  • Et enfin : ne pas chercher la perfection. Le processus est aussi important que le résultat.

Le sketchnote … pour quoi faire ?

  • Apprendre une leçon, une poésie…
  • Réaliser le support d’un oral
  • Résumer un livre, une notion

Quels avantages ?

  • Cultiver la créativité
  • Favoriser l’attention et la concentration
  • Comprendre et mémoriser
  • Créer des affichages visuels et attrayants
  • Susciter l’implication, la curiosité et l’innovation

Extraits de l’article « Réaliser un sketchnote » paru dans la revue InterCDI 288 (novembre – décembre 2020).

V. BREYTON, Enseignante-documentaliste, Facilitatrice visuelle certifiée
Ensemble scolaire Bury-Rosaire (95)

Pour aller plus loin :
Apprendre avec le sketchnoting : Comment ré-enchanter les manières d’apprendre grâce à la pensée visuelle – Audrey Akoun ; Philippe Boukobza ; Isabelle Pailleau – Eyrolles, 2017
Le sketchnoting à l’école primaire – Manuella Chainot-Bataille – Dunod, 2021
La boîte à outils de la pensée visuelle – Béatrice Lhuillier ; Caroline Tsiang – Dunod, 2021