Un Escape Game au bout du monde…

Un Escape Game s’inspirant de la BD  » Au bout du monde, l’aventure mariste » à l’ensemble scolaire Bury-Rosaire

Après quelques mois de préparation, la première version de l’Escape Game sur la BD « Au bout du monde, l’aventure Mariste » a pu avoir lieu au Rosaire. Toutes les classes du niveau cinquième ont pu jouer en équipe de dix participants dans des classes transformées en vieux greniers, une mise en scène indispensable pour immerger les élèves dans l’année 1837 aux côtés des pères Maristes en pleine mission en Océanie. Beaucoup de temps de préparation et d’énergie ont été nécessaires pour faire avancer ce projet que les élèves ont beaucoup apprécié. Ils ont aimé ce temps différent de pastorale qui les a plongés dans l’histoire et l’identité de leur établissement. Ils ont pu tester leurs connaissances maristes, leur esprit d’équipe, leur réactivité et leur sang-froid.

Un grand merci à Mme Carine Jeanne Rose, parent d’élève, qui nous a accompagné à la création du support virtuel qui a permis de vivre ce temps festif. Une reconnaissance toute particulière à l’équipe pastorale du collège du Rosaire, Suzanne Traoré et Berengère Lefebvre, qui ont porté ce projet malgré les difficultés rencontrées lors de son développement.

Des aménagements dans les emplois du temps et des changements de classes ont été nécessaires car trois équipes ont joué en simultané sur un même créneau horaire. Ceci a été possible grâce aux professeurs qui ont facilité ces changements.

L’aventure continue : nous travaillons déjà à une nouvelle version !

Gabriela DUBAR
Adjointe en Pastorale 

Thorpe Cup 2022

Nous n’avons pas ramené la coupe à la maison mais cela ne nous a pas empêché de passer un très beau moment de cohésion footballistique mariste.

10 établissements sur les 13 d’Europe étaient représentés.

L’équipe de Bury-Rosaire termine 6ème, avec la sensation de pouvoir mieux faire et une pointe d’amertume.
L’humilité : une valeur mariste un peu malmenée durant ces 3 jours ! Mais nous en ressortons grandit.

Bravo à La Verpillière, nos hôtes et gagnants du tournoi !

Nos élèves ont regretté de n’avoir pas pu jouer ensemble avant la compétition : à retenir pour la prochaine (qui aura lieu à Mézieu). Au-delà de l’aspect technique cela favorisera la cohésion d’équipe. J’étais heureuse d’accompagner les jeunes, de leur faire découvrir La Neylière et d’échanger avec eux sur l’histoire des Maristes. Nous avons même eu le temps de faire un petit tour dans le vieux Lyon mercredi matin.

Prête à recommencer pour ma part !

Pauline WALOCHA

Le sketchnote : un outil pour ré-enchanter les façons d’apprendre

Une attitude mariste nous invite à « Former la personne ». Certains ne jurent que par le tout numérique, mais… un papier, un crayon, une main et un cerveau peuvent avoir de précieuses vertus. Antoine de la Garanderie, pédagogue et théoricien de la « Gestion mentale » a souligné l’importance du geste d’attention dans l’acte d’apprendre. Plus le corps est dans l’action, plus l’attention et la concentration sont au rendez-vous. Par ailleurs, utiliser le geste permet de créer un ancrage positif pour mieux retenir, solliciter la mémoire kinesthésique (du mouvement).

Dans la grande famille de la pensée visuelle on trouve, entre-autre : la carte mentale, l’infographie et le sketchnote auxquels nous formons nos élèves, au sein de notre ensemble scolaire. Partons à la découverte du sketchnote pour étoffer la boîte à outils méthodo de nos élèves, libérer la créativité mais aussi…  remettre le geste dans l’action !

Qu’est-ce qu’un sketchnote ?

Le terme est une combinaison de deux termes anglais : note qui signifie « prise de notes » et sketch dans le sens : « esquisser, dessiner ».  C’est donc une méthode de prise de notes créative, mêlant l’écrit et le dessin sur une seule page. Elle vise à transformer les mots et idées en images. C’est nouveau ? Pensons aux carnets de Léonard de Vinci ou aux planches de Jacques Prévert pour la préparation du film « Les enfants du paradis ».

Pour réaliser un sketchnote, il y a naturellement des ingrédients indispensables : le lettrage, la structure, les bannières… que nous esquissons au tableau tout en les présentant aux jeunes.

Sketchnotes réalisés par des élèves de 3e lors d’une séance de 2h de français. L’objectif était de faire une synthèse des notions importantes de la leçon, en amont de l’évaluation.

Une posture, un état d’esprit

Pour guider les élèves, on pourra régulièrement rappeler que dans le sketchnote :

  • Il est très important de se faire plaisir,
  • Mais aussi de ralentir pour dessiner lentement, avec application et en réfléchissant bien à ce que l’on est en train de faire
  • Nous centrer sur l’essentiel (à extraire de la leçon par exemple)
  • Et enfin : ne pas chercher la perfection. Le processus est aussi important que le résultat.

Le sketchnote … pour quoi faire ?

  • Apprendre une leçon, une poésie…
  • Réaliser le support d’un oral
  • Résumer un livre, une notion

Quels avantages ?

  • Cultiver la créativité
  • Favoriser l’attention et la concentration
  • Comprendre et mémoriser
  • Créer des affichages visuels et attrayants
  • Susciter l’implication, la curiosité et l’innovation

Extraits de l’article « Réaliser un sketchnote » paru dans la revue InterCDI 288 (novembre – décembre 2020).

V. BREYTON, Enseignante-documentaliste, Facilitatrice visuelle certifiée
Ensemble scolaire Bury-Rosaire (95)

Pour aller plus loin :
Apprendre avec le sketchnoting : Comment ré-enchanter les manières d’apprendre grâce à la pensée visuelle – Audrey Akoun ; Philippe Boukobza ; Isabelle Pailleau – Eyrolles, 2017
Le sketchnoting à l’école primaire – Manuella Chainot-Bataille – Dunod, 2021
La boîte à outils de la pensée visuelle – Béatrice Lhuillier ; Caroline Tsiang – Dunod, 2021

Lumière de la Nativité

Noël est passé… La lumière de la Nativité et le regard de Marie illuminent notre hiver. La fête patronale au collège en temps de Covid… Un défi relevé !

Convivialité de l’accueil du matin, autour d’un chocolat chaud – brioches malgré vent, pluie et visages masqués !
Disponibilité de chacun pour une relecture de notre projet d’établissement à la lumière des valeurs et attitudes qui nous animent.
A priori-positif sur l’arbre de Bury-Rosaire porteur de nouvelles feuilles, fruits de la réflexion des élèves.
Joie d’un après-midi décloisonné d’ateliers créatifs, ludiques et coopératifs.
Simplicité de planter nos bulbes printaniers dans le parc endormi.

« 8 décembre » de l’Avent qui ouvre sur une nouvelle saison pour notre établissement !

Paroles d’élèves, semeurs d’Espérance :
Devenir « Dans ce collège, j’ai l’impression de DEVENIR moi-même ! » Trouver sa place « J’ai trouvé ma place dans le collège et transmis du bonheur en aidant les associations ». S’ouvrir au monde, s’ouvrir à l’autre « S’ouvrir au monde en sorties d’intégration ». Coopérer « on a appris à travailler ensemble, à se soutenir ; on a appris à accepter les autres avec leurs défauts et leurs qualités, on a appris à coopérer pour mieux avancer et réussir ». Confiance : « beaucoup de professeurs m’aident à avoir confiance en moi ainsi que mes camarades ». Rester soi-même : « Cette école me permet de rester moi-même grâce à ses professeurs bienveillants et à la confiance qu’ils m’accordent ». Grandir : « Depuis que je suis arrivé en 6ème, chaque jour, j’ai grandi au contact de la nature grâce au Parc du collège et avec les professeurs qui m’ont accompagné. Accompagner : « j’ai vécu cette valeur pendant le cross de primaire et celui du collège durant lesquels je me suis porté volontaire pour accompagner les jeunes. » Apprendre : « on apprend chaque jour grâce à l’équipe pédagogique ». « j’en ai appris plus sur moi-même et sur les autres ». Avoir du Cœur « Dans cet établissement, on nous a montré à travers le marché de Noël, le cross solidaire, les boites de Noël, l’importance de donner, de partager. C’est une belle valeur qui est représentative de l’établissement ». Bienveillance : « Pouvoir parler aux professeurs sans difficulté et sans jugement, même dans les moments difficiles ».

Lire l’article original (PDF)