Paris, le 2 Novembre

Chers ami(e)s et collègues,

Cette  fin de semaine, dans le calendrier liturgique de l’Église, nous célébrons la vie de ces hommes et femmes de foi qui nous ont précédés et qui jouissent maintenant de la présence de Dieu, et nous commémorons aussi tous ceux et toutes celles qui aspirent à voir Dieu face à face (Ps 131). 

C’est dans cette perspective que nous honorons la mémoire de M. Samuel Paty en tant que collègue et victime d’un acte horrible et inhumain. En évoquant sa mort, nous pensons aussi aux autres victimes de la violence dont la vie a été tronquée, en particulier ces dernières semaines en France. Leur mort nous invite à accueillir clairement le message du Christ: « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force… et tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Mc 12, 31).

Jésus lui-même, parce qu’il a dit ces mots et mis en pratique ce commandement, a été fortement critiqué, sans ménagements et sans pitié. Il a répondu à ses adversaires, et en même temps il les aimait. Ce message d’amour ne vise pas à produire un sentiment affable, mais plutôt à nous faire accepter cette vérité, à savoir que chaque personne a sa place dans la vie et dans le contexte national, une place aussi précieuse que la mienne. C’est le défi du message de Jésus.

En tant que disciples, nous nous considérons à la fois comme des pèlerins en chemin et comme aussi comme des étrangers – « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». L’intolérance, les préjugés et les crimes de haine à motivation religieuse, peu importe qui les commet, doivent être combattus et réfutés. C’est la responsabilité de toutes les personnes de bonne volonté. La foi et les valeurs chrétiennes, ou celles de toute autre conviction, ne sont pas menacées par la diversité des croyances. Elles sont menacées par les atteintes à la liberté d’expression.

Les événements récents montrent bien que l’éducation est un service et un ministère exigeant, essentiel, aussi bien pour chaque personne que pour la société toute entière. Au moment où les communautés scolaires reprennent cette semaine leurs cours, prions tous ensemble pour nos élèves, leurs familles, pour nos enseignants et les personnels.

En nous appuyant sur la grâce de Dieu et inspirés par Marie, la première disciple, nous redoublons de détermination pour construire ensemble une société fondée sur le message d’amour qui favorise la fraternité, la solidarité et le respect entre toutes les religions et cultures. La fidélité à nos origines n’exige rien de moins!

Je vous souhaite tout le succès possible pour le prochain cycle scolaire.

Martin McAnaney sm

Provincial

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s